L’honorable Michelle O'Bonsawin

L’honorable Michelle O’Bonsawin, dont la carrière s’étale sur plus de vingt ans, est une membre très respectée du milieu juridique canadien.

La juge O’Bonsawin a été nommée à la Cour supérieure de justice de l’Ontario à Ottawa en 2017. Avant sa nomination, elle a été avocate générale au Groupe des services de santé Royal Ottawa pendant huit ans. Dans ce rôle, elle a acquis une compréhension approfondie des questions juridiques liées à la santé mentale et a effectué d’importantes recherches sur l’application des principes énoncés dans l’arrêt Gladue dans le système de santé mentale en contexte judiciaire, comparaissant devant une variété de tribunaux administratifs et diverses instances, notamment le Tribunal des droits de la personne de l’Ontario, la Commission du consentement et de la capacité, la Commission ontarienne d’examen, la Cour supérieure de justice de l’Ontario, la Cour de justice de l’Ontario et la Cour d’appel de l’Ontario. Elle a commencé sa carrière juridique au sein des services juridiques de la Gendarmerie royale du Canada et a agi par la suite à titre d’avocate à Postes Canada, où elle s’est spécialisée dans les domaines du droit du travail et de l’emploi, des droits de la personne et du droit relatif à la protection de la vie privée.

La juge O’Bonsawin a enseigné le droit des autochtones dans le cadre du Programme de common law de l’Université d’Ottawa et a été responsable du Programme des relations autochtones du Groupe des services de santé Royal Ottawa. Elle est régulièrement conférencière sur des questions entourant les principes de l’arrêt Gladue, les enjeux autochtones ainsi que le droit relatif à la santé mentale, au travail et à la protection à la vie privée.

Elle a déjà siégé au Bureau des gouverneurs de l’Université d’Ottawa ainsi qu’à son comité exécutif et a été membre du conseil d’administration des Services juridiques autochtones à la Clinique d’aide juridique de l’Université d’Ottawa. Elle est actuellement membre observatrice du comité d’adhésion de la Première Nation d’Odanak, membre du conseil d’administration de l’Institut canadien d’administration de la justice et juge partenaire pour le soutien aux magistrates afghanes auprès de l’Association internationale des femmes juges.

La juge O’Bonsawin détient un baccalauréat ès arts de l’Université Laurentienne, un baccalauréat en droit de l’Université d’Ottawa, une maîtrise en droit de la Osgoode Hall Law School et un doctorat en droit de l’Université d’Ottawa.

Née à Hanmer, en Ontario, une petite ville francophone près de Sudbury, elle vit maintenant à Ottawa avec sa famille. Franco-Ontarienne parfaitement bilingue, la juge O’Bonsawin est membre abénakise de la Première Nation d’Odanak.

Elle a été nommée juge à la Cour suprême du Canada le 1er septembre 2022.